Announcement: SOA releases April 2022 Exam PA passing candidate numbers.
Announcement: SOA congratulates the new ASAs and CERAs for June 2022.

Continuing Professional Development (CPD) in the Pandemic World:

An Interview with Kelly Featherstone, FSA, FCIA, SOA Professional Development Committee Member

SOA News Canada
December 2020

En français

The coronavirus pandemic has affected virtually all areas of life for everyone around the world. In our personal lives, many of us have lost friends and loved ones—or, at a minimum, we’ve been unable to spend time together with extended family and friends in person. In our professional lives, the workplace has changed dramatically. Virtual meetings have taken the place of conversations around the water cooler or coffee machine. One small aspect of professional change for actuaries has been in continuing professional development (CPD) content and delivery methods.

Kelly Featherstone, FSA, FCIA, is an investment actuary in Edmonton and vice-chair of the Society of Actuaries (SOA)’s Professional Development Committee (PDC). We recently spoke with her (virtually, of course!) about the evolving needs and solutions for professional development for our members here in Canada.

Q: You’re vice-chair of the SOA’s PDC. What exactly is the PDC?

A: The Professional Development Committee (PDC) is a Board-appointed committee made up of experienced volunteers and SOA staff. Its mission is to ensure that the SOA’s professional development program meets the diverse development needs of the profession and provides the highest quality learning experiences. It is focused on both current and forward-looking technical and non-technical content. It makes use of cutting-edge instructional technologies to assure timeliness of (and broad access to) relevant and engaging CPD programs. The PDC also supports the SOA Board and scans the business landscape for evolving techniques and issues to be incorporated into CPD content.

Q: We’ve heard that there’s a “redesign” going on with SOA CPD. Can you elaborate?

A: PD Redesign & Virtual PD Strategy is a current SOA Strategic Initiative. It was accelerated subsequent to the pandemic to respond to the needs for more virtual education. Through this initiative, the SOA will develop alternative virtual delivery methods, shape content to match just-in-time learning needs, and focus on targeted skills acquisitions (e.g., through certificates such as the new IFRI Certificate Program).
 

Q: You mentioned acceleration of the strategy due to the pandemic. Do you have specific examples?

A: Part of it is about content. The SOA has been providing incredible resources for actuarial work that’s being affected by COVID-19. But it’s also about delivery methods. We currently provide a variety of learning formats to engage attendees, such as webcasts, e-Learning courses, e-Learning modules, podcasts, virtual sessions and short seminars attached to major meetings—and we are looking to develop even more! Current PDC goals related to the strategy include:

  • Expand and improve the delivery modes for CPD to reach more members. There is a need to deliver content to actuaries who do not travel to in-person meetings. The recommendations include increased use of virtual platforms, enhanced partnerships with local actuarial clubs that would include regional roadshows, and additional use of e-Learning for CPD.
  • Focus on employers as a target audience for professional development. Employers often control the opportunities and formats through which their actuaries can obtain CPD. The SOA plans to establish an increased connection with those who are CPD decision-makers and those who oversee actuarial programs.

Q: How does the SOA develop Canadian CPD content?

A: Volunteers and staff from Canada serve on the program committees for the SOA’s meetings and symposia, as well as on the SOA’s professional interest section councils. These groups determine the topics of interest to the actuarial community, which may be driven by current events, regulatory/reform or other subjects of relevance to the various practice areas. We also frequently collaborate with the Canadian Institute of Actuaries (CIA) for Canadian-specific content and often include other actuarial organizations for global issues that are important to the profession generally and to members in Canada specifically.

Q: How does the SOA ensure that its CPD content is valuable and timely?

A: The SOA is committed to ensuring that at least 25 percent of its CPD content is related to new regulations or emerging topics and techniques that have evolved over the past two years. To meet this objective, the SOA surveys section members on their evolving needs, carefully constructs requests for session proposals that prioritize new issues and new presenters, conducts ongoing environmental analysis of what is occurring in other industries and actively solicits employers regarding the needs of their actuaries.

Kelly Featherstone, FSA, FCIA, is director of Client Risk Management at Alberta Investment Management Corporation and vice-chair of the SOA’s Professional Development Committee. She is also a member of the SOA’s Canadian Advisory Council. She can be reached at kelly.featherstone@aimco.alberta.ca.

Ben Marshall, FSA, FCIA, CERA, MAAA, is the SOA staff fellow for Canadian membership. He can be reached at bmarshall@soa.org.

Développement professionnel continu (DPC) en temps de pandémie mondiale :

Une entrevue avec Kelly Featherstone, FSA, FICA, membre du comité du développement professionnel de la SOA

La pandémie de coronavirus a affecté virtuellement tous les secteurs de la vie de pratiquement toutes les personnes dans le monde. Dans nos vies personnelles, nous sommes nombreux à avoir perdu des amis et des proches—ou, au minimum, à ne pas avoir pu passer du temps ensemble avec la famille étendue et les amis, en personne. Dans nos vies professionnelles, le milieu de travail a changé de manière dramatique. Les réunions virtuelles ont remplacé les conversations autour de la machine à café ou du distributeur d’eau fraîche. Un petit aspect de la vie professionnelle des actuaires qui a connu un changement est notamment le contenu et les méthodes de prestation dans le cadre du développement professionnel continu (DPC).

Kelly Featherstone, FSA, FICA, est une actuaire spécialisée dans les investissements basée à Edmonton, et elle est vice-présidente du comité du développement professionnel (DPC) de la Société des Actuaires (SOA). Nous lui avons parlé récemment (de manière virtuelle, évidemment!) au propos des besoins en évolution, et des solutions pour le développement professionnel pour nos membres, ici au Canada.

Q : Vous êtes la vice-présidente du comité du développement professionnel (DPC) de la SOA. Qu’est-ce exactement que le DPC?

R : Le comité du développement professionnel est un comité nommé par le conseil, et il est constitué de bénévoles expérimentés et de membres du personnel de la SOA. Sa mission consiste à s’assurer que le programme de développement professionnel de la SOA réponde aux divers besoins de développement de la profession, et qu’il fournisse des expériences d’apprentissage de la plus haute qualité. Il se concentre sur du contenu tant technique que non-technique, pertinent pour le présent et pour l’avenir. Il recourt à des technologies d’apprentissage à la fine pointe afin d’assurer le respect des délais, (ainsi qu’un accès élargi à) des programmes de DPC qui soient pertinents et stimulants. Le DPC supporte aussi le conseil d’administration de la SOA et étudie l’environnement des affaires pour que des techniques en développement et des enjeux pertinents soient incorporés dans le contenu du DPC.

Q : Nous avons entendu dire qu’il y a une « refonte » en cours avec le DPC de la SOA. Pouvez-vous élaborer?

R : La refonte du développement professionnel et la stratégie virtuelle comptent parmi les initiatives stratégiques de la SOA. Elle a été accélérée en raison de la pandémie, afin de mieux répondre aux besoins croissants pour un enseignement virtuel. Par cette initiative, la SOA entend développer des méthodes alternatives de prestation virtuelle, et réformer les contenus pour mieux correspondre aux besoins d’apprentissage de type juste à temps, ainsi que pour se concentrer sur les acquisitions des compétences ciblées (par exemple, par le biais de certificats tels que celui du nouveau programme de certificat IFRI).
 

Q : Vous avez mentionné l’accélération de cette stratégie en raison de la pandémie. Auriez-vous des exemples spécifiques?

R : Une partie de cette stratégie concerne le contenu. La SOA a fourni des ressources exceptionnelles pour le travail actuariel, lequel est affecté par la crise de la COVID-19. Mais cette crise affecte aussi les méthodes de prestation. Nous offrons présentement une variété de formats d’apprentissage afin de mieux engager les participants, comme des diffusions sur le Web, des cours d’apprentissage en ligne, des modules d’apprentissage en ligne, des baladodiffusions, des sessions virtuelles et des courts séminaires qui sont tenus lors des réunions majeures—et nous cherchons à en développer encore davantage! Parmi les objectifs de DPC en relation avec la stratégie, citons notamment :

  • L’expansion et l’amélioration des modes de prestation pour que le DPC puisse rejoindre plus de membres. Il y a un besoin pour livrer du contenu à ces actuaires qui ne voyagent pas en personne vers les réunions. Les recommandations incluent notamment l’utilisation de plateformes virtuelles, de partenariats accrus avec les clubs d’actuaires locaux qui pourraient inclure des tournées de présentation régionales, et l’utilisation accrue de l’apprentissage en ligne pour le DPC.
  • Une concentration sur les employeurs comme clientèle cible pour le développement professionnel. Les employeurs contrôlent souvent les opportunités et les formats par le biais desquels leurs actuaires peuvent obtenir du DPC. La SOA planifie d’établir une connexion accrue avec ceux et celles qui sont les décideurs en matière de DPC, et avec ceux et celles qui supervisent les programmes actuariels.

Q : Comment la SOA développe-t-elle les contenus canadiens du DPC?

R : Des bénévoles et du personnel en provenance du Canada servent sur les comités des programmes des réunions et symposiums de la SOA, ainsi que sur les conseils de section des intérêts professionnels de la SOA. Ces groupes déterminent les sujets d’intérêt pour la communauté actuarielle, lesquels peuvent être promus par des évènements présents, par la réglementation/réforme ou d’autres sujets d’importance pour les divers domaines de la pratique. Nous collaborons aussi fréquemment avec l’Institut canadien des actuaires (ICA) pour les contenus spécifiquement canadiens, et nous incluons d’autres organisations actuarielles pour les enjeux mondiaux qui sont importants pour la profession en général, et plus spécifiquement pour les membres au Canada.

Q : Comment la SOA s’assure-t-elle que le contenu du DPC soit valable et soit livré en temps opportun?

R : La SOA s’est engagée à assurer qu’au moins 25 % du contenu de DPC soit relié aux nouvelles réglementations, ou à des techniques et des sujets émergents qui ont évolué au cours des deux dernières années. Pour atteindre cet objectif, la SOA effectue des sondages auprès des membres des diverses sections concernant leurs besoins en évolution, et elle conçoit soigneusement les demandes de propositions de sessions qui placent l’emphase sur les nouveaux enjeux et les nouveaux présentateurs. De plus, elle effectue une analyse environnementale continue de ce qui survient dans d’autres industries, et sollicite activement les employeurs concernant les besoins de leurs actuaires.

 

Kelly Featherstone, FSA, FICA, est directrice de la gestion du risque client pour Alberta Investment Management Corporation, et elle est vice-présidente du comité du développement professionnel de la SOA. Elle est aussi membre du Conseil consultatif canadien de la SOA. Vous pouvez communiquer avec elle à l’adresse kelly.featherstone@aimco.alberta.ca

Ben Marshall, FSA, FICA, CERA, MAAA, est l’actuaire agréé affecté au membership canadien. Vous pouvez le rejoindre à l’adresse bmarshall@soa.org